Santé des élèves

Promotion de la santé en faveur des élèves
DSDEN
COLMAR

Mme le Docteur Marie-France GERARD
Médecin, responsable du service médical
03 89 79 80 00 – mél : sante-68@ac-strasbourg.fr
 
Mme Florianne GRAPPE – Bruneton
Infirmière, responsable du service infirmier
03 89 79 80 00 – mél : sante-68@ac-strasbourg.fr

CMS – Centre Médico-Scolaire de Mulhouse :
24, rue Jules Verne 
68200 MULHOUSE
Mme D. FAESCH
tél. 03 89 65 02 37 – Fax 03.89.64.98.45

Absentéisme scolaire

« La prévention de l’absentéisme scolaire constitue une priorité absolue qui doit mobiliser tous les membres de la communauté éducative. Chaque élève, qu’il soit soumis à l’obligation scolaire ou qu’il n’en relève plus, a droit à l’éducation, un droit qui a pour corollaire le respect de l’obligation d’assiduité, condition première de la réussite scolaire. » Circ. du 24.12.2014

Dès la première absence non justifiée, c’est-à-dire à partir de la première heure d’absence sans motif légitime ni excuses valables, des contacts sont établis par l’enseignant de la classe ou le directeur d’école avec les personnes responsables.
Lorsque l’enfant a manqué la classe sans motif légitime ni excuses valables au moins quatre demi-journées complètes dans une période d’un mois, le directeur réunit les membres concernés de l’équipe éducative afin de conduire une réflexion pour identifier les problèmes rencontrés par l’élève au sein de l’école ou à l’extérieur et pouvant être à l’origine de l’absentéisme. Des mesures d’accompagnement sont contractualisées avec les personnes responsables de l’élèves, si nécessaire en lien avec les partenaires, en vue de rétablir l’assiduité de l’élève.

Un personnel d’éducation référent est désigné pour accompagner la famille et l’élève dans le retour à l’assiduité. Il s’agit principalement de l’enseignant de la classe.

A partir de 4 demi-journées d’absence dans le mois, le directeur

  • constitue un dossier individuel d’absence (relevé d’absences, copie du registre d’appel, durée et motifs des absences, mesures prise)
  • renseigne et transmet la fiche de signalement d’absentéisme à la DSDEN, avec copie à l’IEN de la circonscription, au moyen des supports ci-dessous
  • convoque une équipe éducative.

En savoir + : dossier EDUSCOL

M3 Agenda

Obligations de service


108h annuels

  • 60h : APC (activités pédagogiques complémentaires)
    • 36h en groupes restreints :
    • 24h en équipe
      • Identification des besoins
      • Organisation dans l’école
      • Articulation avec autres aides, PPRE
  • 24h : concertation (conseil des maîtres, de cycle, collège, relations parents, PPS…)
  • 18h : Animations pédagogiques
    • 9h : convocation à des réunions
    • 9h : formation à distance
  • 6h : conseil d’école (3 x 2h)
    • Un conseil d’école par trimestre

S’ajoutent à cela 12h :

  • 6h : journée de solidarité en équipe
  • 6h : au titre des recommandations académiques

Soit un service de 120h

Réf.: circulaire n° 2013-019 du 4-2-2013

Grève et droit d’accueil

« Lorsqu’un préavis de grève a été déposé, toute personne exerçant des fonctions d’enseignement dans une école doit déclarer au moins 48 heures avant la grève son intention d’y participer.
La personne qui participerait à un mouvement de grève sans s’être préalablement déclarée gréviste encourrait une sanction disciplinaire. En revanche, la personne qui aurait fait connaître son intention de participer au mouvement de grève peut librement y renoncer.
Le délai de déclaration préalable de 48h doit nécessairement comprendre un jour ouvré. »
La déclaration doit être faite par écrit ou par lettre (l’inspection ne dispose pas de fax) et doit parvenir à l’autorité compétente 48 h avant l’entrée en grève de l’intéressé.


Formulaires


Règlementation

  • . Mise en œœuvre de la loi n° 2008-790 du 20 août 2008 créant un droit d’accueil au profit des élèves des écoles maternelles et élémentaires
  • Droit d’accueil : mode d’emploi pour les mairies
  • Droit de grève : questions/réponses
  • Dègles d’organisation et de déroulement de la négociation préalable au dépôt d’un préavis de grèv.

Gestion individuelle des enseignants du 1er degré

Pour toute question relative à votre dossier administratif

SAGIPE :
Service Académique de Gestion Individuelle des Personnels des Écoles
localisé à Strasbourg

Répartition des dossiers de carrière organisée selon un classement alphabétique
Adresse électronique :

ce.d1dacademique@ac-strasbourg.fr
Adresse postale :
DSDEN du Bas-Rhin
Plateforme de gestion D1D
65 avenue de la Forêt Noire
67083 STRASBOURG Cedex

Voir fichier ci-dessous pour savoir qui est votre gestionnaire.
SAGIPE : Répartition dossiers

Circulaires départementales

Toutes les circulaires départementales sont accessibles sur le site de la direction académique du Haut-Rhin :
https://www.ac-strasbourg.fr/dsden68/

Suivre la rubrique :


Dans le cadre de la simplification des tâches du directeur, l’administration s’adresse de plus en plus directement aux enseignants sur leur boîte académique (mouvement, temps partiel, congés, rendez-vous de carrière, visites d’accompagnement individuel,…).
De moins en moins de documents sont envoyés aux écoles. Il convient en conséquence de s’assurer régulièrement de la bonne marche de la messagerie académique pour prendre connaissance des informations professionnelles.

Écrits professionnels

LE COURRIER ADMINISTRATIF DANS L’ÉDUCATION NATIONALE
Connaître les normes et les usages

De même qu’à l’oral l’enseignant témoigne en toutes circonstances d’un parler professionnel irréprochable, ses écrits font la preuve de sa parfaite maîtrise de la langue française, de sa connaissance des règles épistolaires de base et de son souci d’une communication claire, méthodique et respectueuse.

Par une lettre ou un courrier électronique adressé à un supérieur, tout enseignant s’inscrit dès lors dans la chaîne hiérarchique.

  • Le vocabulaire administratif doit se différencier du style des affaires et de la correspondance privée. Il met en jeu des formulations, des expressions inusitées à l’oral.
  • Le ton d’un document administratif doit permettre au lecteur d’en identifier le caractère officiel.
  • Le langage administratif doit rester accessible à tous : bien écrire, c’est faire comprendre à son lecteur le maximum de choses en lui prenant le minimum de temps.

QUELQUES PRINCIPES DU STYLE ADMINISTRATIF

  • Respect de la voie hiérarchique : on s’adresse à :

Madame l’inspectrice d’académie
directrice académique des services de l’éducation nationale du Haut-Rhin
s/c de Monsieur l’inspecteur de l’éducation nationale
circonscription de Mulhouse 3

  • Responsabilité : l’anonymat ainsi que l’emploi du personnel « nous » sont proscrits. Toute lettre administrative emploie le « je » qui montre l’engagement de la personne.
  • Neutralité et objectivité : s’abstenir de véhémence, d’humour ou de lyrisme. S’en tenir aux faits et aux arguments.
  • Clarté et concision : »Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
    Et les mots pour le dire arrivent aisément » Boileau, de l’Art poétique, 1674. 
  • Formules de politesse :

La formule d’appel (« Monsieur l’inspecteur », « Madame l’inspectrice d’académie», « Monsieur le recteur ») ne contient pas d’abréviation. (cf. plus loin quant à l’orthographe souvent erronée des abréviations de langue française).

La formule « j’ai l’honneur de… » est présente dans la plupart des courriers administratifs.

Les formules de politesse dans la conclusion :

En relation avec l’expression d’une demande, il est possible d’écrire, par exemple:
« En vous remerciant par avance de l’attention que vous voudrez bien prêter à ma demande, je vous prie d’agréer, Madame l’inspectrice d’académie,  l’expression de ma considération distinguée » (ou « de mon dévoué respect »).

« Je vous prie d’agréer, Madame l’inspectrice d’académie, l’expression de ma haute considération. »

Pour l’IEN :

– « Veuillez agréer, Monsieur l’Inspecteur, l’expression de mes respectueuses salutations. »

Ou : « Je vous prie de croire, …, à l’expression de mes sentiments respectueux.»

Ou : « Je vous prie de croire, …, à l’expression de mes sentiments les plus dévoués. »

On n’adresse pas ses salutations « distinguées » encore moins « cordiales » à un supérieur hiérarchique.

Pour d’autres destinataires : 

« Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de ma considération distinguée. »

« Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de ma considération distinguée. »

« Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération.»

À des parents d’élèves : « Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées. »

Ou : « Je vous prie de recevoir ou d’agréer,…, mes salutations distinguées.»

Précision et courtoisie dans la formule d’introduction
  • J’ai l’honneur de vous faire connaître que…
  • J’ai l’honneur de vous rendre compte…
  • J’ai l’honneur de vous exposer…
  • J’ai l’honneur de vous faire parvenir…
  • J’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir… ( à un supérieur hiérarchique)
  • J’ai l’honneur de vous informer que…
Respect des normes orthographiques

On évite les abréviations (Madame pour Mme). A ce propos, je constate fréquemment (courrier, comptes rendus, …) l’emploi erroné de l’abréviation « Mr. » pour Monsieur. En effet, je rappelle que « Mr » est l’abréviation anglaise de Mister et n’a pas à être employée dans un texte en français.
« M. » est l’abréviation française de Monsieur. L’abréviation correcte de « Mademoiselle » est « Mlle » et non « Melle » ou « Mle », bien que le terme de « mademoiselle » disparaisse de la correspondance administrative. En effet, la circulaire ministérielle n° 5575/SG du 21 février 2012 recommande la suppression des termes « mademoiselle », « nom de jeune fille » ou « nom d’épouse » des courriers et formulaires administratifs.

Précision de mise en forme

Tout courrier doit être daté et signé. Mentionnez les coordonnées de l’expéditeur, son grade et sa fonction ainsi que son établissement d’exercice ou de rattachement. Indiquez les coordonnées du destinataire.

Si l’on s’adresse à une personne particulière dans un service, on précisera : 

« A l’attention de… »

Si le courrier est à destination d’une personne par la voie hiérarchique, indiquez le titre de la personne intermédiaire précédé de s/c [ sous couvert de] .

Rappelez les références (s’il s’agit d’une réponse) ou l’objet (s’il s’agit d’une demande ou d’un premier envoi).


LE COURRIER ÉLECTRONIQUE

Toute correspondance adressée à l’inspection (ce.0682027J@ac-strasbourg.fr)  l’est en définitive à M. l’inspecteur de la circonscription qui prend connaissance de la totalité de la messagerie.
Ce vecteur, utilisé à l’origine pour des transmissions d’informations brèves, est peu à peu devenu le moyen privilégié, voire unique, de la communication entre les écoles et l’administration de l’éducation nationale.
Hormis des échanges d’informations succinctes (transfert d’enquêtes, etc.), toute demande à caractère administratif prendra la forme conventionnelle d’une lettre (expéditeur, destinataire, objet…) qui sera communiquée en pièce jointe. Chacun de vos courriels, d’après son contenu, fait l’objet d’un archivage rigoureux dans le dossier personnel de l’enseignant ou le dossier de l’école, selon les règles de classement en vigueur dans l’administration.
Sauf communication d’intérêt mineur, tout email est donc adressé à « Monsieur l’inspecteur ».

Toute correspondance qui emprunte la messagerie électronique est expédiée depuis l’adresse email officielle d’une école ou l’adresse académique d’un enseignant ayant toutes deux le préfixe […@ac-strasbourg.fr].
Les adresses personnelles (orange, wanadoo, sfr, yahoo, hotmail, Laposte, etc.) n’ont pas vocation à être utilisées pour la communication administrative.


Quelques conseils pour la rédaction d’un email

Les formes d’un courriel peuvent être moins conventionnelles qu’une lettre traditionnelle, mais tiennent toujours compte de l’importance du destinataire et comportent les marques d’estime minimales.
Formuler l’introduction selon le degré de proximité :

  • « Bonjour Solange » (à la conseillère pédagogique),
    « Monsieur l’Inspecteur »,
    « Monsieur le Maire »…

Les formules de courtoisie en conclusion sont plus courtes, mais conservent un caractère de déférence :

  • « Je vous adresse mes respectueuses salutations »,éventuellement « Respectueuses salutations » (pour l’IEN).
  • Sincères (ou cordiales) salutations » (pour un conseiller pédagogique ou la secrétaire).<
  • On n’exige pas de réponse de la part d’un supérieur hiérarchique.
    À l’expression «Dans l’attente de votre réponse… » on préférera « Vous remerciant de m’indiquer la démarche à suivre ».

Conserver dans le corps du texte une police de caractère unique et standard.

Si on vous demande de renseigner un fichier, vous veillerez à conserver son format initial. Pour tout document, évitez les formats particuliers que nous ne pouvons pas ouvrir (.pub). Les fichiers aux formats [-.doc] (word), [-.odt] (open office), [-.xls] (excel), [-.ods] (tableur d’open office) et [-.pdf] doivent être privilégiés.

Enfin, signez explicitement votre courrier électronique (prénom, nom et école de rattachement).